La masturbation fait partie des petits plaisir de la vie. Mais c’est aussi une pratique très importante pour vous familiariser avec votre sexualité, et stimuler votre imaginaire. Pas besoin de devoir recourir à des services de prostitution ou d’escort girl.

Cependant, personne n’a la même technique pour se branler. Certains le font devant des vidéos pornographiques, d’autres utilisent des accessoires. Il n’y a pas de recettes universelles pour se masturber, c’est une question de préférence.

Mais si vous vous demandez comment bien vous branler, nous avons composé des conseils qui pourraient vous aider à prendre encore plus de plaisir. Augmenter vos sensations, multiplier le plaisir que vous pouvez ressentir…. Suivez le guide !

La masturbation : c’est quoi ?

La masturbation consiste à s’auto-stimuler sexuellement, généralement avec la main. Pour un homme, cela va consister à caresser son pénis et ses testicules en pensant à un rapport érotique ou en évoquant des fantasmes sexuel.

Une fois que votre sexe sera en érection, vous allez vous « branler ». C’est à dire décrire un mouvement de va et vient de plus en plus rapide le long de votre verge. Vous pouvez aussi la frotter contre un objet, comme un oreiller.

Une fois que vous aurez atteint le niveau d’excitation maximale, vous aurez un orgasme. Orgasme qui se manifestera par une éjaculation. Mais il est possible que si vous vous branlez pour la première fois, vous n’émettiez pas de sperme.

Après l’éjaculation, votre érection devrait disparaître en quelques secondes. Concrètement, votre verge sera molle. Vous aurez même des difficultés à re-rentrer en érection pendant un petit moment, en fonction de vos habitudes sexuelles. Mais aussi de votre âge. On considère en effet que la période réfractaire (ce laps de temps pendant lequel vous n’arrivez plus à bander) peut durer une dizaine de minutes lorsque vous êtes adolescent/adulte. Et s’étendre sur 3 jours pour les seniors.

Pourquoi est-ce si important de bien se branler ?

Bien se branler, et se masturber régulièrement est très important non seulement pour découvrir de nouvelles façons de vous stimuler. Mais aussi pour faire marcher votre imaginaire sexuel. Sous la douche, dans votre chambre, seul ou avec votre partenaire, la masturbation est une première entrée dans la vie sexuelle. Et un outil de découverte de son corps. Ne vous mettez cependant pas la pression, car pour certain, ce n’est pas une étape obligatoire. Certains hommes (et femmes) découvre la sexualité par un rapport à deux.

Ne vous mettez donc pas trop la pression en matière de masturbation. Il n’y a pas de fréquence normale. Et trop se branler ne vous rendra pas sourd… c’est une légende urbaine. La masturbation ne doit pas non plus avoir un caractère tabou ou une connotation négative : c’est tout à fait normal, et même sain de se branler.

Comment se masturber correctement ?

Vous apprendrez à connaître vos limites. Se branler est aussi un excellent moyen de maitriser son plaisir et de retarder son éjaculation. Si vous êtes précoce, la branlette peut donc être une solution.

Quelques conseils pour prendre mieux son pied

Pour savoir comment bien se branler, ce dont vous avez le plus besoin est de temps et d’expérience. En effet, ce n’est qu’avec la pratique que vous apprendre à mieux appréhender vos sensations et à prendre un maximum de plaisir. Cependant, il existe quelques astuces pour optimiser vos pauses « masturbation ». Les voici

Trouvez un endroit tranquille

La première chose dont vous avez besoin pour bien vous branler est d’intimité. En effet, et surtout au début, vous pouvez avoir peur d’être surpris ou dérangé pendant que vous vous masturbez. Et cela peut vous pousser à aller le plus vite possible.

C’est une erreur car vous avez besoin de temps pour vous branler, surtout si vous le faites pour la première fois. Profitez donc d’un moment où vous êtes seul chez vous. Et choisissez une pièce où on ne risque pas d’entrer sans cri et gare comme votre chambre ou la salle de bain !

Avez-vous besoin d’un support pour vous branler ?

C’est une question que se posent beaucoup de garçons en matière de masturbation. Faut-il le faire devant un film porno, un magazine X, ou en faisant simplement marcher son imagination ? Si les supports peuvent vous aider à être excité ou développer vos fantasmes, se masturber sans et aussi important pour créer votre propre imaginaire. Mais aussi évitez d’être complexé par les mensurations et les performances des acteurs X.

Notre conseil est donc d’alterner les deux. Quand vous en aurez l’occasion, regardez des vidéos érotiques ou pornographiques pour vous stimuler. Mais pensez aussi à vous montrer plus inventif, en fantasmant sur une fille de votre classe qui vous plait. Ou sur un scénario dont vous aimeriez qu’il devienne une réalité.

La technique de l’oreiller

C’est une des techniques les plus connues pour se masturber. En effet, elle consiste à frotter votre sexe contre un coussin. Comme pour la branlette manuelle, le rythme est crucial. Vous devez commencer lentement, puis aller de plus en plus vite. Bien sûr, pratiquez-la de préférence dans votre lit. Et variez les positions pour encore plus de plaisir.

Utilisez du lubrifiant (savon, salive)

Le lubrifiant peut vous aider à prendre encore plus de plaisir lorsque vous vous branlez car cette sensation de glisser se rapproche plus du vagin féminin. Vous pouvez pour cela utiliser ce que vous avez sous la main. Comme du savon si vous êtes sous la douche, ou tout simplement votre salive.

Prenez votre temps

Comme on l’a déjà vu plus haut, le temps est important en matière de masturbation. Ce n’est pas un concours de vitesse et plus vous ferez durer le plaisir, plus vos orgasmes seront intenses.

Comment bien se branler et avoir un maximum de plaisir ?

Avec la pratique, vous arriverez à marquer une pause lorsque vous sentez que vous êtes sur le point de jouir. Cette pause vous permettra d’accéder à un plaisir plus intense. Mais aussi d’apprendre à vous maîtriser pour éviter les problèmes d’éjaculation précoce avec votre partenaire.

Ce n’est pas forcément un plaisir solitaire

On dit beaucoup que la branlette se pratique seul. Mais en réalité, il est encore plus fun de se masturber avec sa partenaire (que vous pouvez avoir rencontré sur un site coquin). Vous pouvez vous toucher chacun de votre côté en regardant l’autre se donner du plaisir. Ou vous caresser mutuellement en guise de préliminaire. Croyez-moi, c’est un excellent moyen d’atteindre un plaisir encore plus intense.

Ne vous concentrez pas uniquement sur votre pénis

Bien sûr, se branler consiste principalement à caresser son sexe, de plus en plus rapidement. Ou de plus en plus fort. Mais en réalité, votre pénis n’est pas l’unique zone érogène du corps masculin. Pour prendre encore plus de plaisir,

Pensez donc à stimuler aussi vos bourses, à caresser vos tétons, à vous mettre un doigt dans l’anus. Nous savons que pour beaucoup d’entre vous, cela peut paraître un peu tabou. Mais la prostate est une zone extrêmement sensible de votre corps et permet d’atteindre des orgasmes très forts.

Variez les plaisirs

Autre point important pour devenir un pro de la branlette, essayez de varier les circonstances dans lesquelles vous vous masturber. Cela ne doit pas devenir une routine monotone, dont vous connaissez déjà le déroulé exacte. Faites-le dans des situations nouvelles, dans des lieux interdits, ou de nouvelles positions.

Utiliser des sextoys

La branlette classique ne requiert que votre main. Mais vous pouvez aussi utiliser des accessoires pour découvrir de nouvelles sensations. Les sextoys sont aujourd’hui de plus en plus faciles à acheter (pas besoin d’aller dans un sexshop, vous pouvez en trouver sur Internet). Et de plus en plus sophistiqués. Certains reproduisent un vagin féminin, ou une bouche. D’autres peuvent vibrer, ou compresser votre sexe. Bref, c’est un maximum de plaisir garanti !

Vous pouvez aussi utiliser des objets beaucoup plus anodins comme une chaussette, un gant mouillé. Ou un bac de glaçon.

Comment bien se branler ? Un gros pénis est-il nécessaire ?

Beaucoup d’hommes peuvent être complexés par le fait de se masturber s’ils trouvent que leur pénis est trop petit. C’est particulièrement vrai pour ceux qui le font devant des films porno, ou les acteurs ont souvent des mensurations impressionnantes.