Faire un don

Sans votre aide,
impossible d’agir !

Nous lançons aujourd’hui un appel exceptionnel à la générosité de tous :

Chaque euro est un soutien précieux

Cliquez ici

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Le Mouvement Ni Putes Ni Soumises se déclare profondément choqué par la captation du viol d’une jeune femme et sa diffusion sur les réseaux sociaux. La cyber-violence constitue une attaque grave supplémentaire contre l’intégrité des femmes, un phénomène dont l’amplification a déjà été dénoncée par l’ONU.

Le Mouvement Ni Putes Ni Soumises, qui ne cesse d’être alerté par la présence de contenus choquants sur Internet, a instauré une commission chargée de travailler sur la publicité de faits violents et notamment sur la lenteur des hébergeurs à retirer les vidéos incriminées.

La société doit être en capacité de réagir rapidement à ces crimes. C’est pourquoi Ni Putes Ni Soumises en appelle au gouvernement afin qu’il puisse se saisir de cette question et puisse faire évoluer la loi contre ces agissements inacceptables et leur diffusion.

Dans cette perspective, nous nous proposons d’aider la mission interministérielle de protection des femmes contre les violences et de lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF) afin de permettre l’insertion de la lutte contre la cyber-violence parmi les priorités gouvernementales, une mesure que nous appelons de nos vœux depuis plusieurs mois.

 

Le Mouvement Ni Putes Ni Soumises

Faire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Les champs obligatoires sont marqués *